Presque un mois après l'Oseille, il est temps de dévoiler le grand créateur monétaire : les banques privées, auxquelles les états donnent le droit de voler (temporairement) votre argent.

Supposons qu'Alice dépose 100 euros qu'elle avait en billets sous son oreiller chez son banquier Charles. Charles note qu'il doit 100 euros à Alice qui peut venir les récupérer quand elle veut. Bob veut se lancer dans la culture des navets, il a besoin de 80 euros pour acheter un bout de terrain à David pour le transformer en jardin, mais n'a pas d'argent en poche. Il va voir son banquier, qui est aussi Charles, lui montre des graphiques exponentiels de vente de navets et Charles accepte de lui préter 80 euros maintenant contre une promesse remboursement dans un an (disons sans intérêts). Bob achète le bout de jardin à David, qui va déposer ses 80 euros chez Éva sa banquière. Nous avons alors une masse monétaire (M1 ici) de 180 euros, alors qu'au début il n'y avait que 100 euros en billets dans notre petit monde.

Francine peut aller emprunter chez Éva ce qui va encore augmenter la masse monnétaire, etc ...

Bien sur Charles doit 100 euros à Alice, mais n'a formellement plus que 20 euros en caisse jusqu'a que Bob rembourse sa dette. L'astuce c'est que l'état va autoriser ce petit jeu (ce vol temporaire) tant que Charles se soumets à des régulations diverses pour éviter que tout le monde se retrouve à essayer de retirer de l'argent qui a disparu, par exemple en obligeant Charles à déposer des réserves proportionnelles aux dépots de ses clients auprès d'une banque centrale, réserves suffisantes statistiquement pour éviter la panique car peu de gens gardent les billets sous leur oreiller.

C'est le système bancaire dit "à réserve fractionnaire" qui est décrit ici, il est en place à peu près partout dans le monde et les ratios exigés sont différents par pays.

Si à la fin de l'année Bob revends le bout de jardin pour 80 euros à David et rembourse sa dette auprès de Charles, et qu'ensuite Alice retire ses 100 euros on se retrouve à la situation initiale avec 100 euros en billets sous l'oreiller d'Alice. Tout ceci est donc transcient, mais si le monde des biens et services achetables n'a pas changé, relativement on peut penser que 180 euros plutot que 100 euros vont faire que l'euro à une valeur moindre relativement aux biens et services, mais les navets que cultive Bob dans le bout de terrain que David n'utilisait pas vont à priori augmenter les biens disponibles ce qui joue dans l'autre sens.

Une citation de Maurice Allais sur le sujet, pour faire plaisir à vulgos :

Dans son essence la création de monnaie actuelle ex-nihilo par le système bancaire est identique à la création de monnaie par les faux monnayeurs. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.

À noter en anglais sur Dark Wraith une série d'introduction à l'économie et aux monnaie ssous la forme de petites histoires amusantes :