Un article du journal Le Monde prète les paroles suivantes à Guy Canivet :

[...] Ou encore l'ouverture de la justice aux réalités économiques et sociales. "Il faut rendre intelligible le débat juridique pour la société, défend-il. Le juge américain rédige sa décision avec une optique pédagogique. Les nôtres sont écrites par des juristes pour des juristes." En 2001, fait exceptionnel, il est allé sur Europe 1 pour expliquer l'arrêt par lequel la Cour de cassation venait d'accorder l'immunité pénale au chef de l'Etat pendant son mandat : "La solution n'est pas excellente, c'est la moins mauvaise possible. Ce qui inspire nos décisions, c'est l'application du droit, la réalisation de principes juridiques." [...]

Si quelqu'un a plus de références sur ces débats je suis preneur :).