Olivier Berger mentionne sur son blog sa visite à Saint-Germain-sur-Morin (article wikipedia), je cite son compte-rendu :

[...] Je suis épaté par tout ce que les militants du libre, et de simples citoyens soucieux de doter leur commune d'un équipement en NTIC, ont pu y accomplir. La commune n'est pas riche, et pas particulièrement moderne à première vue, dans un environnement rural, un peu loin des communes riches du Val d'Europe... et c'est justement dans cet environnement où l'argent ne coulait pas à flot, mais où les bonnes volontés et l'intelligence ne manquaient pas, que le libre a pu se diffuser largement auprès de la population.

De nombreux logiciels libres sont utilisés quotidiennement, notamment dans les services municipaux, et bien évidamment, dans l'association @rrobe et son EPN : Koha pour la bibliothèque, Scribus pour la PAO du journal municipal, SPIP pour les sites internet, Abuledu pour l'école, et ils diffusent un CD de logiciels libres pour Windows... [...]

L'initiative de distribuer des PCs reconditionnés est comme on aimerait en voir plus souvent. Le site de la ville à des comptes-rendus de conseil municipaux, les appels d'offres, les budgets, les arrêtés municipaux et les manifestations, bref normal mais pas si courant que cela. Dans ma mairie les publications des comptes-rendus se sont arrêtées en juillet 2004 ...

On parle beaucoup des nouvelles technologies, or il est maintenant possible de distribuer l'ensemble des productions légales de toutes les collectivités vers (presque) tous les citoyens à un cout nul vu que les documents maintenant sont électroniques à la source.

Faudra-t'il une loi pour que cela rentre en pratique ? Peut-être un petit peu de moyens pour les communes les plus isolées : par exemple un site par région ou par département près a recevoir les CDs des documents des petites mairies et à mettre en ligne

Un bon sujet de campagne, mais j'ai bien peur qu'on en parle pas.

Qu'en pensez-vous ?

Ajout 20061023 2126: une proposition de jurys populaires sur Désir d'avenir, et une série de réactions

Ma réaction (message non encore modéré) : avant de faire des jurys et pour les rendre plus efficace il faut d'abord que les représentants publient sur internet et en continu tous les documents nécessaires.

Ajout 20061024 2022 : modéré ici, à noter Pierre L. et la

Ajout 20061024 2101  : très bon résumé de Luc_DK :

Cela vaut le coup d'essayer par luc_DK le 24/10/06

C'est incroyable, la première réaction des gens c'est d'être sceptique. Mais les jurys de citoyens ne sont pas des jurys du peuple qui envoient les gens à la guillotine. Un jury de citoyens comme on les utilise dans d'autres pays europeens, c'est un moyen de concertation complémentaire lorsqu'un instutitut, un Conseil ou des politiciens ont besoin de connaître l'opinion des citoyens à un moment donné. C'est un moyen bien plus efficace qu'un sondage d'opinion où les gens sont questionnés au moment qui les dérange le plus. Le jury est un groupe de citoyens tirés au sort mais représentatif de la population qui se réunit, écoute l'opinion de ceux qui veulent une réponse ainsi que de certains experts. Il y a une discussion approfondie et le résultat n'est pas nécessairement une décision ou un choix. Le jury peut tout aussi bien indiquer plusieurs voies de solutions sans les départager. Au Danemark, par exemple, le Conseil Technologique utilise la méthode avant d'introduire de nouvelles technologies. Au lieu de se contenter de l'opinion d'experts, on fait participer des citoyens à un débat. Le Parlement pourrait utiliser la méthode avant de proposer un projet de loi critique, cela permettrait d'ajuster un projet pour qu'il soit mieux adapté a la situation réelle du moment. On peut aussi faire participer des représentants d'associations d'intéressés. Dans des questions difficiles, comme par exemple l'introduction de la culture génétique, il est important d'entendre la réaction des citoyens, quitte ensuite à faire un effort d'information pour que les nouveautés soient mieux comprises. De toute façon ce ne sont pas les jurys de citoyens qui ont le dernier mot, ce sont les élus ou les responsables. Les jurys de citoyens n'enlèvent rien à la démocratie, ils sont tout simplement un instrument de consultation à la disposition des décideurs.

Référence (en danois) (si quelqu'un à une traduction ou d'autres liens je suis preneur)

Ajout 20061026 1033 : voir chez BeM pour des comportements que la transparence électronique permettrai de réduire.

Ajout 20061029 0903 : un rapprochement entre Friedrich Hayek et Ségolène Royal sur le plan de la libéralité chez econoclaste, extraits :

[...] Pouvoir accru des technocrates qui pourraient "manipuler" les membres naïfs des jurys? mais cela leur ferait un obstacle de plus à franchir, puisqu'aujourd'hui, ils peuvent se limiter à convaincre les députés (qui sont souvent eux-mêmes des technocrates).

[...] Il faut noter pourtant qu'en l'espèce, Ségolène Royal touche au coeur de la question de la démocratie, et que sa proposition, qui met le hasard au coeur du contrôle de l'exercice du pouvoir, se place dans une tradition philosophique éminemment respectable, visant à trouver l'équilibre entre hasard et choix dans la sélection des dirigeants. Et comme le disait Montesquieu, Le suffrage par le sort est de la nature de la démocratie. Le suffrage par le choix est de celle de l'aristocratie. Le sort est une façon d'élire qui n'afflige personne; il laisse à chaque citoyen une espérance raisonnable de servir sa patrie.

Ajout 20061029 0947 : Voir chez Hugues le ségoliste de service

Ajout 20061107 1913 : Voir chez l'économiste

Ajout 20061119 1024 : Deux billets interessants chez Telos ici et la