Via padawan.info, le bilan du premier tour dit :

[...] Il reste que, ici ou là, l'usage des machines à voter n'est pas psychologiquement accepté, à tort ou à raison, par une part importante de nos concitoyens. Un certain climat de psychose n'y est pas étranger.

Il est vrai aussi que certains modèles au moins, parce que trop sophistiqués, ont provoqué des files d'attente.

Dans ces conditions, le plus sage serait sans doute, lorsque des problèmes sérieux se sont produits le 22 avril (pannes, bouchons, polémiques…), d'y renoncer provisoirement afin de mettre les prochaines échéances électorales, y compris le second tour de l'élection présidentielle, à l'abri de toute contestation. [...]

Enfin un peu de bon sens !

Cependant :

[...] machines à voter.

S'agissant de ces dernières, il convient de remettre les choses à leur place tant le climat de suspicion entretenu autour d'elles a pu contribuer à la détérioration de la situation : [...]

Il est visiblement difficile de faire comprendre que le résultat et la sincérité d'une élection ne doit pas dépendre de quelques informaticiens et décideurs dans une société de droit privé qui plus est.

Les machines à voter sans trace papier restent une boite noire complète : le dépouillement est équivalent à l'envoi de l'urne opaque à une société privée qui communique les résultat et détruit toute trace.

C'est clairement la porte ouverte à toutes les manipulations, et à grande echelle.

Toute la tradition française d'organisation des elections, l'urne transparente, les citoyens qui comptent les votes est la pour prévenir l'éventualité d'une manipulation, devrait avoir plus de poids dans les reflexions sur le sujet.

La "suspicion" est le fondement du code électoral, et elle est légitime !

Toute suggestion bienvenue, et un grand merci aux citoyens et assésseurs qui ont pris la peine de faire noter au PV leur insatisaction.

Ajout 20070428 1017: Le Monde a obtenu une copie du rapport remis au ministère de l'intérieur auquel les citoyens n'ont bien sur pas accès, l'article : Les machines à voter ne respectent pas toutes le cahier des charges.

Ajout 20070505 1416 :